La Vallée de la Seille (et de ses affluents) se situe sur les terrains sédimentaires du Trias et du Jurassique. Elle est constituée des marnes irisées du Keuper. La particularité de cette vallée est de renfermer dans son sous-sol une importante couche de sel peu profonde qui est à l’origine d’une spécifité écologique et de la structuration paysagère de cette unité. En effet les remontées ponctuelles d’eau salée sont à l’origine de prés-salés abritant une végétation halophile.

Le paysage

Le paysage de la Vallée de la Seille a été façonné par l’exploitation du sel dès la protohistoire. Le briquetage de la Seille, constitué du rejet de millions de m3 d’éléments de terre cuite nécessaires à la production du sel a contribué avec les dépôts de sédiments alluviaux au comblement du bassin hydrologique de la Seille et à la perturbation de son cours. Pour s’affranchir de l’envasement de la vallée, les communautés se sont alors installées sur des terre-pleins secs donnant naissance aux premiers villages sauniers qui se sont développés grâce au sel et furent particulièrement bien protégés. Ainsi, Marsal est une cité fortifiée implantée sur un îlot de briquetage au cœur de terres humides.

leo. ut justo pulvinar odio ut quis, et, ut risus tempus