Les milieux humides constituent l’un des patrimoines naturels emblématiques du Parc naturel régional de Lorraine. L’eau omniprésente, a dessiné des paysages uniques. Les étangs et lacs, parsemés sur le territoire sont autant de miroirs et d’occasions de détente et d’activités sportives, ils sont aussi de formidables habitats accueillant une flore et une faune très diversifiées.

Un écosystème remarquable

Le territoire du Parc présente plus de 160 étangs de 1 ha à plus de 1100 ha. Cette multitude de points d’eau, dont les usages sont très variables, offre des habitats diversifiés à toutes sortes d’espèces animales ou végétales. Emblématiques des paysages lorrains, les étangs existent grâce à la présence d’un sous–sol imperméable. La plupart ont une origine médiévale et ont étés créés dans un but de production piscicole par les communautés monastiques, comme les étangs de Lachaussée et de la forêt de la Reine ou encore celui de Lindre. Cette activité en déclin se perpétue notamment lors des pêches au filet d’automne. Toutefois cette activité menée de manière extensive reste très favorable à l’expression de la biodiversité et nombre d’étangs gérés ainsi constituent un réseau de sites naturels reconnus à divers titres (Natura 2000, Réserve Naturelle Régionale, Espace Naturel Sensible, RAMSAR …).

D’autres plus récents permettent de satisfaire les besoins en eau pour la navigation sur les canaux comme le Lac vert de Mittersheim. Le lac de Madine a lui été créé dans les années 1970 pour soutenir l’étiage du Rupt de Mad et permettre ainsi l’alimentation en eau potable de l’agglomération messine. Enfin certains d’entre eux accueillent un public en recherche d’activités de loisirs aquatiques de pleine nature : baignade, canoë, catamaran, planche à voile ou barque. Leurs usages souvent multiples nécessitent toutefois une vigilance afin de préserver leurs caractéristiques naturelles.

Consultez la fiche patrimoine remarquable sur Les étangs