Retrouvez les questions les plus couramment posées à propos du Parc naturel régional de Lorraine. Une interrogation ? Vous pouvez nous poser une question ici !

Peut-on se promener librement en période de chasse ?

La chasse est régulièrement pratiquée au sein des forêts et des espaces agricoles du Parc naturel régional de Lorraine.

Avant de partir en balade, renseignez-vous sur les jours et les secteurs de chasse, et prenez bien en compte les informations données par les panneaux apposés sur place.

Les dates d’ouverture de la chasse sont données par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) et sur le site de la Fédération Nationale des Chasseurs. Mais attention : les exceptions sont très nombreuses (selon les espèces et plusieurs autres spécificités liées à la Biodiversité ou au territoire) !

Les Sociétés de Chasse et les Associations Communales de Chasse pourront probablement vous renseigner, mais ne sauront pas toujours ce qu’il se passe dans les communes aux alentours.

Si malgré tout, vous croisez une chasse en cours, signalez votre présence de manière appropriée. L’idéal est de vous adresser à un chasseur pour avoir une idée de l’étendue de la zone concernée, puis de se fier à une carte ou à un GPS pour la contourner. Pour repérer un chasseur, c’est facile. Ils ont des vêtements fluorescents bien visibles (obligatoire).

Peut-on se promener librement dans le Parc naturel régional de Lorraine ?

Bien évidemment ! Que ce soit à pied, à vélo ou en bateau, il y a mille et une façons de découvrir notre territoire et ses nombreuses spécificités ! Néanmoins, il est préférable de se promener en toute sécurité et en toute légalité : préparer ses sorties est conseillé !

À quelle heure ouvre le Parc naturel régional de Lorraine ?

Il n’y a pas d’heure pour visiter le Parc naturel régional de Lorraine !

Contrairement aux Parc Nationaux de France, où les activités humaines sont régulées, un Parc Naturel Régional est un territoire habité totalement accessible (dans le respect de la propriété privée) !

Néanmoins, certains sites compris sur le territoire du Parc (réserves naturelles, zones Natura 2000, etc) et certaines pratiques (circulation de véhicules à moteurs, camping) peuvent être soumises à des conditions d’accès particulières (réglementation de l’État ou d’autres collectivités territoriales). Ces particularités sont la plupart du temps appliquées en corrélation avec les engagements inscrits dans la Charte du Parc. Ainsi, il est important de consulter la signalétique et de bien vous renseigner au préalable.

Pour vous aider, l’équipe du Parc naturel régional de Lorraine est disponible du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30 (par téléphone au 03 83 81 67 67 ou sur place à l’adresse suivante : PNRL – 1 rue du Quai, 54 700 Pont-à-Mousson).

Peut-on bivouaquer dans le PnrL ?

Il n’existe actuellement pas de sites ni de règlement spécifique aux Parcs Naturels Régionaux : la réglementation française s’applique. Elle précise qu’il est interdit de bivouaquer :

  • Sur la voie publique
  • À moins de 500 m d’un monument historique
  • À moins de 200 m d’un point d’eau destiné à la consommation
  • Dans les Réserves Naturelles Nationales, les Arrêtés Préfectoraux de Protection de Biotope et les Réserves Biologiques Domaniales (vous pouvez utiliser Geoportail pour connaître leur périmètre)
  • Dans certaines zones définies par des arrêtés municipaux ou préfectoraux motivés

Dans toute autre situation, bivouaquer (avec ou sans tente) dans le cadre d’une randonnée itinérante est toléré sur accord du propriétaire privé ou public de la parcelle concernée.

Concernant le feu (élément incontournable d’un bivouac réussi) la réglementation française est la suivante :

  • Il est interdit à toutes personnes autres que les propriétaires de terrains boisés et les ayant droit de ces propriétaires, de porter ou d’allumer du feu sur des terrains à risque
  • Il est strictement interdit d’allumer un feu à moins de 200 m de la lisière d’un bois ou d’une forêt

Recommandations d’usage et de bonne pratique pour le bivouac :

  • Ne rien laisser derrière soi lorsqu’on quitte un bivouac, que ce soit des ordures ou des produits d’hygiène personnelle
  • Laisser le site tel qu’il était avant l’installation du bivouac (la préservation est le maître-mot)
  • Faire preuve de discrétion pour ne pas nuire à la faune du territoire (surtout durant les périodes sensibles de reproduction et de nidification)

Recommandations d’usage pour le feu :

  • Toujours avoir à proximité du feu, un moyen d’extinction et un moyen d’alerte en cas de perte de contrôle
  • Ne pas allumer un feu lors de vents violents
  • Réaliser une zone incombustible de 5 m débroussaillée autour du foyer (terre à nu)
  • Lors du départ du bivouac, procéder à l’extinction définitive en noyant le foyer et en retournant les braises
  • Ne pas quitter les lieux sans s’être assuré que le feu et ses braises sont correctement éteints
fringilla quis odio sem, luctus Curabitur elit. ut dolor facilisis nec