custom your essay strategic business plans action research masters thesis write research proposal outline what is a dissertation for a phd need help writing dissertation proposal buy phd dissertation public policy research paper persuasive argumentative essay topics
Retour aux actualités

Le 21 janvier 2021, à 17h30, a eu lieu le webinaire de présentation du programme d’action régional intitulé « Pour de Nouvelles Ruralités ». L’occasion de revenir, plus précisément, en compagnie des différents acteurs, sur les problématiques qui ont initié ce dernier et sur le temps de préfiguration, qui a permis de repérer près de 13 sites potentiels pouvant bénéficier de cette initiative !

Le projet « Pour de Nouvelles ruralités »

Regroupant les six Parcs Naturels Régionaux du Grand Est, et soutenue par la Région Grand Est et l’engagement de partenaires comme la DRAC et Région Architecture, cette démarche a pour ambition de dynamiser les milieux ruraux de nos territoires face aux agglomérations et à leur congestion. Incarnant la promesse d’un cadre de vie plus équilibré en relation avec l’environnement naturel, ces derniers doivent, néanmoins, faire le nécessaire pour s’adapter aux enjeux d’une société en perpétuelle évolution. Au programme, différentes problématiques, telles que l’émergence de nouveaux modèles d’habitat, de nouvelles formes de mobilité et de gestion des équipements, mais aussi et surtout, une réflexion concrète sur les enjeux primordiaux de promotion des ressources locales, d’artificialisation des sols et de préservation et rénovation du bâti existant.

Une initiative bénéfique pour le territoire du Parc naturel régional de Lorraine

Émanant d’une volonté locale de promouvoir et d’accompagner les territoires dans la valorisation de leurs richesses culturelles, architecturales mais aussi patrimoniales, le Parc naturel régional de Lorraine participe naturellement à la concertation. Parmi les 13 sites qui doivent prendre part au programme au cours de la période 2021/2022, 3 sont situés sur le territoire du PnrL ! Ainsi, les communes Meurthe-et-mosellanes de Pagny-sur-Moselle et Dieulouard et la commune Mosellane de Fénétrange, participent à l’initiative.

L’exemple du projet porté par la commune de Pagny-sur-Moselle

Malgré son activité industrielle, agricole et viticole et son riche patrimoine naturel, Pagny-sur- Moselle souffre de la détérioration du bâti ancien en centre-bourg et d’un manque de valorisation des espaces publics. Dans ce contexte, elle souhaite mener le projet de restauration de la ferme dit Heymonet : un bâtiment datant du XVIIIe situé en plein cœur de la cité, dont la commune est propriétaire. L’état du bâtiment est aujourd’hui assez dégradé faute de vocation et de définition d’usages actuels pour engager sa restauration. Une étude avait identifié la perspective d’y accueillir un pôle médical, mais ce projet n’a pu se réaliser. Sa position stratégique (situé en plein cœur du centre-bourg, entre le futur « Parc Avenir » et la rue principale de la commune) et son aspect patrimonial, sont les raisons qui poussent la municipalité à vouloir procéder à la requalification et la restauration de la structure. Ainsi, le programme d’action « Pour de Nouvelles Ruralités » doit permettre d’explorer les différentes pistes envisagées (diverses idées : ateliers partagés, antenne de la médiathèque intercommunale, espaces co-working, espace pédagogique, espace dédié au patrimoine viticole des lieux…) et de concrétiser ce projet.

Un intérieur sain mais délabré…
Photos Est Républicain / Matthieu LEMAN (14 août 2020)

Un webinaire illustrant l’intérêt des territoires pour ce programme d’action

Introduit par Michael Weber, Président de la fédération française des PNR, cette première rencontre, prenant la forme d’un webinaire, a réuni plus d’une soixantaine de personnes (élus et professionnels des collectivités locales et du domaine de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage), montrant ainsi, l’engouement qui émane du projet ! La présence de notre Vice-président, Stéphane Corbeil, et des élus des communes concernées, a permis de rappeler l’intérêt d’engager des projets de résidence d’architecture dans des territoires ruraux pour accompagner l’adaptation du bâti ancien aux attentes contemporaines, permettant ainsi, de revitaliser les centres-bourgs. La question du portage d’opérations de requalification urbaine souvent lourdes et coûteuses pour des petites communes, aux moyens financiers et opérationnels souvent très limités, a également été très largement abordée.

Les dossiers actuels devraient rapidement progresser, ouvrant la voie à de nouveaux projets, aux bénéfices de nouvelles communes.

Aliquam sem, dapibus vulputate, in quis, Lorem quis