Partager :

Biodiv’Est pour inverser le déclin de la biodiversité

Partager :

Le projet Biodiv’Est, porté par la région Grand Est, figure parmi les onze nouveaux « projets intégrés » du programme Life sélectionnés la Commission européenne au début de cette année. Porté par le Conseil régional, il vise à « inverser le déclin de la biodiversité » dans la région Grand Est. Réunissant quatorze partenaires, il se déroulera sur dix ans.

Coordonné par le Conseil régional, le projet rassemble cinq cofinanceurs (la DREAL, les agences de l’Eau du Grand Est et l’Office français de la biodiversité) et une quinzaine de partenaires (parmi lesquels six parcs régionaux, trois conservatoires d’espaces naturels ou encore la chambre régionale d’agriculture). Avec un budget total de 26,1 millions d’euros (dont 15,6 millions provenant de l’Union Européenne), il se déroulera jusqu’en 2031.

Plantation de 1 000 km de haies

Si l’accent est mis sur le développement d’une ingénierie en matière de biodiversité – notamment avec la création d’une cellule d’assistance Eaux – Biodiversité pour accompagner les porteurs de projets –, il comprend une batterie de mesures mêlant actions de sensibilisation, de formation (dont au moins 500 élus) ou réalisations concrètes. Parmi elles, l’élaboration de cinquante atlas de biodiversité communale ou intercommunale, la construction de dix passages à faune, la mise en place de cinquante zones de quiétude occupant au total un minimum de 60.000 hectares, la création de dix nouvelles réserves naturelles régionales, la mobilisation de deux-cents sites industriels ou encore la plantation de 1.000 km de haies.

Informations : https://biodiversite.grandest.fr/life-biodivest/

Accessibilité