L’enjeu est de maintenir l’attractivité du territoire en conciliant la qualité de vie des habitants et la préservation de nos patrimoines naturels et bâtis. Cela implique d’intégrer dans les outils de planification, les projets ou procédures d’aménagement du territoire, la nécessité de préservation des spécificités des unités paysagères, des espaces naturels et agricoles, ainsi qu’une gestion économe de l’espace.

Pour agir en faveur d’un urbanisme durable, les actions du Parc visent à adopter une gestion concertée et différenciée de l’espace limitant l’extension urbaine et l’empreinte carbone ainsi qu’à préserver la biodiversité, les paysages et le patrimoine.

Dans cet objectif, le Parc accompagne les collectivités locales dans l’élaboration de Plans Locaux d’Urbanisme communaux ou intercommunaux (PLU /PLUi) et de schémas de cohérence territoriaux (SCoT) et émet des avis réglementaires sur ces documents afin de traduire les objectifs et mesures de la Charte du Parc dans les documents  d’urbanisme et de planification.

En Partenariat avec les acteurs locaux, le Parc participe à la mise en œuvre de projets urbains pour la revitalisation de bourgs structurants en milieu rural. Ces projets visent à élaborer des « plans guide » pour renforcer l’attractivité des centres-bourgs en limitant les extensions urbaines par la rénovation du bâti et l’adaptation de l’habitat aux usages actuels des habitants, la valorisation du cadre de vie et du patrimoine, ainsi que le maintien d’une offre de service et de commerces diversifié.

Pour promouvoir la qualité architecturale, environnementale et paysagère dans les projets urbains, le Parc accompagne les communes et leurs intercommunalités  :

  • Organisation de résidences d’architecture ou d’ateliers hors les murs (avec des écoles d’architecture et d’urbanisme) pour concevoir des opérations exemplaires de requalification de tissus urbains ou de bâtiments patrimoniaux.
  • Végétalisation écologique des villages pour une gestion différentiée des espaces verts.
  • Utilisation des matériaux biosourcés dans la rénovation des bâtiments par le développement d’une filière de production de matériaux isolants thermique et phonique en de laine de mouton locale.

Situé pour une part à proximité du sillon lorrain, territoire densément peuplé avec des projets économiques d’envergure régionale,  le Parc est concerné par des projets d’aménagement qui contribuent au développement local et régional, mais sont également susceptibles d’impacter durablement la qualité des  milieux naturels et les paysages. Le développement d’infrastructures de transports routiers ou ferroviaires (ex : LGV ou projet A 31 bis) et d’électricité (ex : ligne électrique Vandières), les extensions ou ouvertures de carrières, l’extraction de matériaux alluvionnaires, l’essor de projets de  production d’énergies renouvelables (ex : parc éoliens, unités de méthanisation, centrales photovoltaïque,…) et d’infrastructures de l’information et de la communication (ex : antennes de téléphonie mobile) méritent un accompagnement vigilant. L’action du Parc dans ce domaine, vise à s’assurer de la compatibilité des projets d’aménagement et d’infrastructure avec les enjeux de la charte du Parc et de rechercher la qualité environnementale paysagère et architecturale dans chaque projet d’infrastructure ou de construction.

Dans ce cadre le Parc accompagne les porteurs de projets, élabore des outils d’appui opérationnel, participe à la définition de schémas régionaux tels que le SRADDET ou le Schéma régional des carrières  et émet des avis réglementaires sur les projets d’infrastructures, notamment sur les projets soumis aux procédures ICPE.

Documents à télécharger

Contact : Anne Philipczyk |Chargée de mission paysages et aménagement | anne.philipczyk@pnr-lorraine.com | 03.83.84.25.18

dolor. Donec diam libero venenatis Donec suscipit commodo adipiscing Phasellus pulvinar venenatis,