La stratégie « territoire à énergie positive pour la croissance verte » du Parc et des intercommunalités partenaires en matière de transition énergétique met l’accent sur les économies d’énergie. Dans de nombreuses communes, l’éclairage public représente une part importante de la consommation et de la facture énergétique. C’est pourquoi un accompagnement des Collectivités sur l’éclairage public a été proposé.

Nos principaux partenaires : l’ANPCEN et le SDE 54

Cet accompagnement du Parc repose sur deux piliers : d’une part économiser les kilowatt-heures d’électricité consommés et réduire les factures énergétiques des communes et d’autre part diminuer l’impact de l’éclairage sur l’environnement nocturne. Pour atteindre ces objectifs, le Parc collabore depuis de nombreuses années avec le Syndicat Départemental d’Electricité de Meurthe et Moselle (le SDE 54) et l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes (l’ANPCEN).

Le SDE 54 apporte son expertise sur les aspects techniques liés à l’éclairage public, tandis que l’ANPCEN met l’accent sur les impacts de l’éclairage public sur la santé humaine, la faune, la flore, les milieux naturels…

Éclairer moins et mieux

Un soutien important a été apporté pour réaliser des travaux d’efficacité énergétique dans le cadre du dispositif TEPCV.

Entre 2017 et 2020, 86 Communes ont été aidées dans leurs travaux de changement de luminaires, de même que la communauté de communes du Bassin de Pompey qui a pris la compétence de l’éclairage public pour ses Communes membres. Celle-ci a également innové en mettant en place un Plan Lumière à l’échelle du territoire intercommunal.

En tout, ces travaux ont représenté 1 868 765 € d’investissements et 718 464 € de subventions publique de l’Etat ont été mobilisées au titre du TEPCV ; 1785 MWh ont pu être économisés.

Au titre des Certificats d’économies d’énergie, les investissements ont porté sur 1 199 269 € et les aides pour un montant de 959 415 € ; 739 MWh ont pu être économisés.

L’ensemble des projets soutenus ont atteint le niveau de performance exigé par ce dispositif qui était de réaliser au moins 50% d’économies d’énergie. En moyenne 73% d’économies d’énergie ont pu être réalisées, notamment grâce à l’installation de luminaires LEDS, de variateurs d’intensité, mais également par la réalisation d’extinctions en cœur de nuit.

En outre, le Parc a accompagné les communes dans la réduction des pollutions lumineuses avec les conseils de l’ANPCEN  et en les aidant à candidater au concours national des Villes et Villages Etoilés organisé par l’ANPCEN. Les communes qui ont pu obtenir le label de « village étoilé » et les informations détaillées sur ce concours et le rôle de l’ANPCEN sont présentés sur le site Internet accessible à partir du lien suivant : https://www.anpcen.fr/?id_rub=19

Le Jour de la Nuit et autres manifestations

Par ailleurs, le Parc organise des actions de sensibilisation du public sur l’impact de l’éclairage artificiel sur les activités humaines (l’éclairage et la sécurité, la qualité du sommeil…), et la biodiversité (les insectes, chauves-souris…).

Par exemple, dans le cadre de l’évènement national « Le Jour de la Nuit » (lien vers le site du Jour de la Nuit) des conférences et une randonnée pédestre nocturne a été organisée à Dieulouard. A Torcheville, un évènement a été organisé en s’appuyant sur un spectacle d’art contemporain « La Nuit des Lucioles », tandis qu’à Mamey une conférence suivie d’une sortie portaient sur la faune nocturne et notamment les chauves-souris.

Le Parc accompagne également l’élaboration d’un Plan Lumière sur les communes de Gravelotte et Ars-sur-Moselle  en partenariat avec Metz Métropole. L’objectif de cette démarche est de moderniser l’éclairage public prenant en compte les enjeux de réduction de la consommation d’énergie, de préservation de la biodiversité, de prise en compte de la santé publique des populations, de mise en valeur paysagère et patrimoniale de la commune et de participation des habitants

De manière plus générale, les principaux objectifs relatifs à la pollution lumineuse sont les suivants de réfléchir à l’extinction en cœur de nuit, d’éviter d’éclairer vers le ciel et de supprimer les éventuelles lumières intrusives, à l’intérieur des habitations.

elit. tempus massa commodo suscipit eleifend odio Curabitur